18 juillet 2018

Anna Netrebko, La Traviata : Addio del passato

 
Posté par Aglamiettes à 20:23 - Commentaires [3] - Permalien [#]

14 juillet 2018

Agla mèches noires...

Posté par Aglamiettes à 18:17 - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 juillet 2018

J'entends des voix...

 
Posté par Aglamiettes à 16:02 - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 juillet 2018

Aglaé.. Bonne idée de "Soeur Gudule"... commerce inattendu avec la Chine !!!

  Le Buffet, jour de la Sainte Xavière...   Les Petites Sœurs de Sainte Xavière en Bassinois constituaient une modeste communauté très catholique dont le diocèse n’était pas peu fier. Certains d’entre nous, les plus âgés, se souviennent de leurs robes noires en drap épais et de cette large coiffe blanche si singulière. Un jour, j’ai confondu l’une d’elle, de loin, avec un plombier portant un lavabo sur sa tête. Aujourd’hui, les sœurs sont vêtues d'un uniforme gris tristounet et d’un voile assorti, imposés par un... [Lire la suite]
Posté par Aglamiettes à 02:05 - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 juillet 2018

"Les timides"... AGLA !

Posté par Aglamiettes à 17:05 - Commentaires [6] - Permalien [#]
10 juillet 2018

Sacrée soirée... Pepito...

  Sacrée soirée En souvenir de l’histoire préférée de mon Papi (et de quelques autres, aussi).     Tout est parti d’un bon sentiment. Depuis des lustres Pepita râlait après mes sorties nocturnes et mes rentrées à pas d’heure. Certes, ces virées étaient justifiées par les contacts client que j’étais obligés d’entretenir pour mes affaires, mais il faut bien le reconnaitre, c’étaient autant de soirées que nous ne passions pas ensemble. Comme disait Audiard, il faut savoir être gentil avec les femmes, même avec la... [Lire la suite]
Posté par Aglamiettes à 13:16 - Commentaires [32] - Permalien [#]
10 juillet 2018

L'homme feutré... AglaDan...

L’homme feutré     Il me sent glisser doucement dans la peau d’un tueur Trébuchant au milieu de la foule Les yeux plantés au fond d’une hache déjà bien réelle Une hache qui durcit dans sa main   Et puis cette idée Cette idée absurde tenace Couper la tête d’une femme Lui défoncer la gorge et ne jamais s’arrêter Pourquoi ?… Pourquoi elle, et puis elle, et toi aussi là-bas !   Il vous attend il vous guette Lui le timide lui le dernier Toujours au fond de la vie Qui ne dit jamais rien Qui s’excuse... [Lire la suite]
Posté par Aglamiettes à 12:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
09 juillet 2018

Le sable de l’absence... Arielle...

Le sable de l’absence   Je fus l’enfant que tu as fuie façonnée comme en ronde-bosse par ton effacement précoce ce souffle dont je suis pétrie  ébauche étrangère à ta main j’étais  sans ciseau ni burin et par défaut ta créature plus ressemblante que nature  au point que je n’ai pas tenté de te voler plus que ma vie la tienne je te l’ai laissée Dans le sable de ton absence j’appris  mon père  à cultiver le respect de ta liberté ce fut ma façon de t’aimer   Arielle
Posté par Aglamiettes à 10:45 - Commentaires [3] - Permalien [#]
08 juillet 2018

L'été... Aglaé...

  L’été   Nul ne peut échapper aux horreurs de l’été Aux bisons mal futés Aux rombières mal foutues Aux viandes boucanées sous des parasols bleus   La marmaille aux pâtés Pépé à la pétanque Les grasses frites chaudes Pastaga obligé Chez Jojo chez Gégé   Mon Dieu rendez-nous vite Le beau mois de septembre La rentrée des écoles La brise du matin Deux ou trois chiens qui flânent Un bon froid de Novembre La pluie de la Toussaint   Quand les moustiques enfin partis Les gens retrouveront... [Lire la suite]
Posté par Aglamiettes à 14:50 - Commentaires [10] - Permalien [#]