censure

DRAME TERRRRRRRIBLE A L’OPERA DE FLORENCE

 

Dans une dernière mise en scène la dénommée Carmen a contre toute attente réussi à assassiner Don José à l’ultime acte, remettant ainsi et Mérimée et Bizet aux « normes » du jour fémininement et politiquement correctes… (info absolument vraie !)

Le staff et la direction du Festival d’Avignon a même applaudi des deux mains cette initiative et l’envisagent sans doute pour leurs programmations futures : même au théâtre balancez vos porcs et butez-les si besoin.

Ça va poser quelques problèmes dans d’autres publications prochaines… les Précieuses ne seront parait-il plus jamais ridicules, on amputera des « Fleurs du mal » les pièces qu’il faut (Le vin de l’assassin, la muse vénale etc…), les refrains misogynes de tonton Georges (Putain de toi, la traîtresse etc..), on va redresser un peu Emma (la Bovary) et Irma (la douce) et il serait finalement question d’offrir des orchidées à Miss Blandish… au cinoche faudra rénover le film éponyme où « Casque d’or » ne sera plus qu’une dentellière du côté d’Alençon, et pas question que dans le Grisbi le mec Max (Gabin) balance une paire de tartes à Rosy (Jeanne Moreau) qui l’avait pourtant bien mérité. J’ai lu aussi que Walt Disney allait revoir une version de cette histoire ou une espèce de prince charmant vient, sans demander l’autorisation, harceler et bécoter une Belle dormant au bois histoire de la réveiller.

Ça sera pas simple mais chez les anglais ça sera pire… rien que chez Shakespeare on se demande comment Petruccio va réussir à apprivoiser la Catharina qui ne sera plus jamais une mégère et si Desdémone finit par dégommer Othello on sera quand même dans la peine vu que ce dernier, le Maure de Venise, est bronzé de nature c’est la Licra et SOS Racisme qui vont alors monter au créneau.

La liste des retouches est exhaustive.


On vit une époque formidable !

 

Jean Barbé