niki

nik

 

 

 

 

 

 Pouf ! Pouf !


J'ai beau tout faire pour détester
Tout tenter, toujours tout raté
J'ai jamais pu y arriver
J'entends amare amabam
Comme dit si bien mon Augustin
Deo gratias fais pas le Malin !

Après tout on verra bien

Beau potentiel ! Beau popotin !
Sous-tif par-ci, string par-là
Talons tic-tac en métronome
Deux glaçons dans un whisky
Cervelle de poireau, collier de chien
Body noir, jupette au vent
Escalade le ciel sept ou cent

Après tout on verra bien !

Les nouvelles c'est toujours pareil
Souvent une bonne et une mauvaise
Un coup, c'est un soir sans réveil
Ou pire, une nuit sans matin
Attention ! Tout doit disparaître !
Moi aujourd'hui, toi demain !

Après tout on verra bien

Le poème s'échappe du poète
Comme la bulle d'un dessin
Si ton stylo pleure sur papier
Du tabasco dans tes bluettes
Et du pep dans tes épitaphes
Ne reste pas là en carafe
Traîne-toi humblement jusqu'à l'aube

Après tout tu verras bien !

Ce qui ne dure pas toujours
Cherche-le, c'est le vrai bingo
Et le poème double la prose
En vitesse surmultipliée
Oui je passerai par tes mots
Ne change rien au scénario

Après tout nous verrons bien

Le clavier fredonne ce matin
Je me vautre incognito
Tantôt boeuf et tantôt grenouille
Dans mes brouillons de la veille
Je titube au milieu des mots
Tel un héros tout dézingué
Mettons vite un peu de désordre...

Après tout ils verront bien.

Niki De Saint Phalle-hon-elle-1966